BangBang : bangbangblog.com

S.T.Y.L.E.S.

H&M et Wal-Mart: Du beau gaspillage!

Stéphanie Chicoine
8 janvier 2010

J’ai un aveu à faire qui ne risque pas de vous surprendre : j’adore magasiner! Cette activité quasi maladive me ronge depuis des années et me fait surconsommer sans bon sens. C’est vrai que ce n’est pas bien de surconsommer et qu’après tout, c’est juste du linge, mais j’aime ça bordel.

Lorsque tu es une semi accro du shopping comme moi, tu te tannes vite de ta garde-robe et par conséquent, je donne beaucoup de vêtements à une famille en besoin que ma belle-mère connaît.  Cette semaine, j’ai découvert deux compagnies qui n’avaient pas ce même élan de générosité…

Une jeune étudiante new yorkaise a trouvé des sacs à vidanges remplis de vêtements de H&M et Wal-Mart. Bon, on pourrait penser que la fille se serait exclamée de joie en découvrant ces sacs, mais détrompez-vous. Imaginez-vous donc que les vêtements et accessoires trouvés par l’étudiante étaient décousus, déchiquetés, coupés pour pas que personne les prennent.

Petite statistique ici : chaque année, près de 100,000 New-Yorkais expériencent le mode de vie des sans-abris. J’utilise le terme ‘expérience’ puisqu’il ne sont pas nécessairement des sans-abris en permanence. Les deux compagnies auraient du faire part de logique et de savoir-vivre en donnant leurs ‘vieux’ vêtements à ceux qui en ont besoin.

Il est important de souligner que les boutiques canadiennes de H&M donnent leurs surplus de vêtements à des organismes de charité. Ouf.

L’histoire sur le site du New York Times ici.

2 commentaires
  • Isabelle Gagnon
    10 janvier 2010

    Les grosses compagnies font aussi du « dumping » dans les pays en développement. En Afrique, c’est un véritable fléau car ça tue une économie locale tissée autour des vêtements. Là-bas, ils fabriquent les tissus, les vendent au mètre et c’est un tailleur qui fabrique le linge sur mesure. Y’a beaucoup de tailleurs et beaucoup de vendeurs de tissus !
    Sachant que les vêtements H&M et Wal-Mart doivent coûter environ 25 sous à produire (aucune preuve scientifique), les prix sont beaucoup trop compétitifs.

    De plus, il n’y a pas seulement les vêtements des grosses compagnies qui tuent cette économie du vêtement. Nos vieux vêtements envoyés dans les pays pauvres font une solide compétition à cette économie.

    Bref, on ne s’en sort pas.

  • mathilda
    17 avril 2010

    bonjour , alors je vient tout juste de lire ceci eat je trouve cela vraiment affreux sa dechire le coeur alors merci de nous avoir prevenus

S.T.Y.L.E.S.

Stéphanie Chicoine

Un blog utilisant bangbangblog.com

À propos