BangBang : bangbangblog.com

S.T.Y.L.E.S.

Charlotte Gainsbourg : sympathique jeune femme en manque d’assurance

Stéphanie Chicoine
24 avril 2010

Hier soir avait lieu le premier de deux concerts de la fille de Jane et Serge à l’Olympia.

Je peux vous dire d’emblée que j’ai complètement tombé en amour avec IRM, son dernier opus. La réalisation de Beck et la petite voix douce et charmante de la chanteuse m’ont séduite sur-le-champ. Hier soir, tous les facteurs étaient là pour faire de cette soirée, un concert inoubliable, toutefois, Charlotte était beaucoup trop timide pour porter un concert sur ses frêles épaules.

Elle débute le concert en nous parlant de son amour pour Montréal et qu’elle devait annuler le concert en janvier afin de nous offrir un spectacle bien ficelé. Le spectacle en soi était génial, avec des excellents musiciens et une belle mise en scène. Mais quand la choriste/multi-instrumentiste, du nom de Nicole, est plus expressive que la vedette du spectacle, cela vous donne une idée de la timidité et du manque d’assurance flagrant de Charlotte. Il faut quand même souligner que ce concert était son septième concert à vie, il faut donc lui donner une petite chance.

Voici donc mon petit prix citron, que je vais donner à la personne à la régie : monte le son de ta chanteuse quand tu sais que 1- elle n’a pas une voix portante et 2-les musiciens enterrent sa voix.

Malgré la performance de débutante de Charlotte, la foule était excitée et l’ambiance, survoltée. Moi et mes amis avons entendu beaucoup de gens scander son nom ou proclamer leur amour pour l’actrice française. La foule a supporté Charlotte à 100%, même lorsqu’elle s’est trompée dans ses paroles, lors de la chanson AF607105. Était-elle nerveuse? Surement. Mais pour l’amour du Saint-Bang-Bang, apprend tes paroles Charlotte, c’est super important.

Charlotte se sentait visiblement plus à l’aise lors des chansons de son père (L’hôtel particulier et Couleur Café) et les chansons un peu plus up-tempo de IRM. Il est toutefois dommage d’avoir attendu jusqu’au rappel, pour avoir trois chansons solidement offertes par Charlotte, qui commençait à se dégourdir, à ne plus regarder le plancher et à tabasser sur des percussions. Sa version du Chat du café des Artistes de Ferland était débile. La première moitié de la chanson était une version plus up-tempo, un remix sublime, pour ensuite faire la deuxième moitié en version IRM. Et que dire de Couleur Café? Un vrai bijou. Elle dansait, sa voix était plus portante, comme si elle voulait que son papa soit fière d’elle.

Charlotte possède un excellent répertoire de chansons. Si elle peut acquérir une assurance du tonnerre et utiliser davantage la scène lors de sa prochaine tournée, je vous jure que sa prochaine tournée va nous jeter par terre. En attendant, vous pouvez toujours aller voir son concert ce soir à l’Olympia (s’il reste des billets) ou tout simplement, vous contenter d’écouter 5:55 et IRM en boucle dans votre salon.

2 commentaires
  • Kristof G
    25 avril 2010

    Veinarde. Je suis maintenant officiellement jaloux ET down de ne pas m’être bougé le cul. Tant pis pour moi.

  • André Péloquin
    25 avril 2010

    Good job, Chicouène!

S.T.Y.L.E.S.

Stéphanie Chicoine

Un blog utilisant bangbangblog.com

À propos