BangBang : bangbangblog.com

S.T.Y.L.E.S.

Caribou à La Tulipe : soirée mélodieuse

Stéphanie Chicoine
6 mai 2010

Je dois commencer mon billet par le super périple que j’ai vécu avant de me submerger dans les mélodies complexes et psychédéliques de Caribou…

Je fus extrêmement chanceuse d’avoir un billet à la dernière minute. Par contre, mon amie n’avait pas cette même chance. Ne perdant pas espoir, je l’invite à venir me rejoindre devant La Tulipe, pensant trouver un revendeur de billets ou quelqu’un avec un billet en trop. Il est 19h. Pas un chat. On va prendre un verre à La Distillerie no.2 pour revenir à La Tulipe vers 20h30. Un nombre incroyable de gens vivent la même situation que mon amie et tentent de trouver un billet. Étant toujours optimiste, je décide de combler le temps en chantonnant ‘je cherche un billet svp’ et ‘un billet d’amour svp’ sur des airs connus. Le temps s’écoule et toujours pas de billet pour l’amie Katherine. Je lâche prise et arrête de chanter. Dix minutes après, je recommence. J’ai le temps de chanter une fois ‘je cherche un billet svp’ que je croise un grand jeune homme aux lunettes ‘à la Denis Gagnon’ qui nous répond ‘j’en ai un moi!’. OH MY GOD! On a trouvé un billet et ce, au prix coûtant! Yes madame!

Nous rentrons donc à la Tulipe juste à temps pour entendre 2 pièces de Toro Y Moi. Il est un peu difficile de juger une performance de deux chansons, mais j’ai aimé. C’était groovy.

Vers 21h45, Caribou et ses amis musiciens entrent en scène. Je suis déjà charmée par la disposition des musiciens (Ryan Smith, Brad Weber et John Schmersal), qui étaient tous l’un en face de l’autre. Je les sentais en parfaite symbiose et surtout prêts à nous offrir une performance du tonnerre.

Les premières chansons manquaient un peu de mordant. Même la percutante et psychédélique Melody Day de l’album Andorra était un brin fade. Toutefois, la pièce Odessa et la majorité des chansons de Swim furent très rythmées et m’ont donné le goût de danser toute la soirée. Faut dire que j’ai pris un Vodka/Guru, mais bon. J’ai senti une aisance plus marquée chez les musiciens lors des chansons très rythmées. Les musiciens étaient en feu! Nous avons pu assister au talent immense de Dan Snaith, qui se promenait aisément entre la guitare, le micro, la batterie et le synthétiseur. La bataille de batterie entre Caribou et Brad Weber durant le rappel était tout simplement hallucinante!

De plus, le montage vidéo à l’arrière des musiciens cadraient parfaitement avec la musique. Beaucoup de couleurs, de textures et de mouvements. Génial.

La foule semblait extrêmement contente de sa soirée avec l’artiste canadien; bon nombre d’entre eux dansaient, hochaient la tête et manifestaient leur bonheur d’entendre les chansons en perfo live. De mon côté, j’ai passé une méchante belle soirée.

Voici un exemple de l’intensité entre les deux musiciens, visionnez la fin du vidéo:

Merci à Blue Skies Turn Black!

Un commentaire

S.T.Y.L.E.S.

Stéphanie Chicoine

Un blog utilisant bangbangblog.com

À propos