BangBang : bangbangblog.com

S.T.Y.L.E.S.

Godspeed You Black Emperor : concert majestueux

Stéphanie Chicoine
2 mai 2011

Huit années se sont écoulées depuis le dernier concert de Godspeed You! Black Emperor. Mon histoire d’amour avec le groupe montréalais a débuté bien après leur séparation, alors j’étais prête à me contenter d’une relation simpliste (mais fort appréciée) avec mon iPod. Par contre, la vie est foutrement bien faite, car j’ai pu vivre mon premier concert de GY!BE vendredi dernier au Théâtre Corona.

Ce qui m’a complètement jeté par terre, c’est leur talent sans limite. Même après tant d’années d’absence sur scène et sur disque, les huit musiciens ont réussi avec brio à nous replonger dans leur univers et tout semblait naturel, fluide et gracieux. Plusieurs hypothèses me sont venues à l’esprit :

1.      Le groupe a pratiqué deux fois par semaine dans un garage depuis huit ans;

2.      Les musiciens jouent tous des Guitar Hero à la maison pour parfaire leur art;

3.      Les musiciens ont tout simplement un talent inné à vivre leur passion à fond. (on va y aller avec la troisième option.)

Pour ceux et celles qui n’ont jamais eu la chance d’assister à un concert d’un groupe post-rock, vous devez tout d’abord savoir que les musiciens parlent rarement à la foule. Godspeed n’a pas fait exception à la règle. Ils sont montés sur la scène sans dire un seul mot et ont parfaitement livré neuf chansons totalisant plus de 150 minutes de performances purement jouissives. Pas besoin de parler à la foule quand tu détiens la clé du succès pour nous faire vivre autant d’émotions en une seule soirée.

Et que dire des projections au fond de la scène? Les mini-films tournés en 16mm montrant le Canal Lachine, un chat, la nature, le soleil, les rails de chemin de fer, les pages d’un manuscrit ou tout simplement le mot ‘Hope’ en boucle, cadraient magistralement avec la musique. Je me suis mise à penser au fait que Godspeed pourrait devenir les prochains Trent Reznor des Oscars. On jase.

Malheureusement, une fille nue pieds complètement en transe (et dans mon champ de vision) a un brin ruiné MON moment durant l’écoute de ‘Moya’, mais c’est un bref détail. (voyez ce vidéo pour comprendre les papillons que j’avais dans le ventre…)

Voici la liste de chansons offertes durant la soirée, gracieuseté des Internets, car mis à part la sublime ‘Moya’, j’étais tout simplement hypnotisé pour connaître les titres des chansons…

  1. Hope Drone
  2. Dead Metheny
  3. Gathering Storm
  4. Rockets Fall on Rocket Falls
  5. Chart #3
  6. World Police and Friendly Fire
  7. Albanian
  8. Moya
  9. BBF3

Et savez-vous que la totalité des profits générés par les concerts allaient directement à un organisme de charité? Je lève mon chapeau.

Pour ceux et celles qui ont manqué le concert, vous pourrez vous rabattre sur le projet solo de Efrim Menuck intitulé ‘Plays High Gospel’, dont la sortie est prévue le 24 mai prochain sur Constellation Records. Et sinon, il y a toujours des concerts cet été en Angleterre, ce serait un super projet de voyage non?

Un commentaire
  • Jean-Nic
    2 mai 2011

    Haha ! Une fille nus pieds en transe…J’imagine bien la scène !

    C’est vrai que c’est très particulier, en spectacle. J’y suis allé et j’ai trippé. Sauf que j’ai gardé mes bas
    :)

S.T.Y.L.E.S.

Stéphanie Chicoine

Un blog utilisant bangbangblog.com

À propos