BangBang : bangbangblog.com

S.T.Y.L.E.S.

Misteur Valaire : lève tes mains en l’air!

Stéphanie Chicoine
12 septembre 2013

C’est avec le ventre rempli de hot-dogs et de frite sauce de chez Louis que je me suis dirigée vers le parterre du Théâtre Granada, entourée de jeunes cégépiens et universitaires impatients d’entendre les pièces de « Bellevue », album paru en début de semaine.

Le spectacle débuta vers 21h avec Bellevue Avenue, la pièce d’ouverture du disque. N’ayant pas assez écouté l’album, je ne peux vous confirmer toutes les nouvelles pièces jouées durant la soirée, mais le groupe a définitivement joué l’énergique Don’t get là ainsi que La nature à son meilleur, cette fameuse pièce mettant en valeur les joies de la pêche sportive selon l’ ex-hockeyeur Stéphan Lebeau. Durant plus de 90 minutes, le groupe a livré une performance réglée au quart de tour, où les bongos, la section de cuivres et la cloche à vache se sont merveilleusement mariés à l’électro-pop festive qui transperçait les haut-parleurs. Il n’y a pas de one-man-show dans un spectacle de Misteur Valaire; tous les gars se donnent à fond la caisse et accaparent le spotlight durant un certain temps, en se promenant partout sur scène ou en interagissant avec la foule. De vrais entertainers.

Rapper’s Delight

Béni BBQ est venu rapper pour deux pièces, dont Ave Mucho originalement interprétée par James Di Salvio de Bran Van 3000. Si Béni a certes apporté sa petite touche de hip-hop déjanté,  Julien Harbec (aka le batteur aka Kilojules) ainsi que Louis-Pierre B. Phaneuf (aka le chanteur aka Luis Clavis) ont épaté la foule (dont le chum) avec leur flow me faisant penser à Sugarhill Gang, groupe mythique des années 70-80. À quand d’ailleurs une reprise de Apache?

I love Neon

La mise en scène de Brigitte Poupart était tout simplement sublime. Sur scène, il y avait des néons, des projections sur des rideaux et même des « écussons » lumineux à l’arrière des manteaux des musiciens. Un beau souci du détail. Wow.

Dans la cour des grands

Pour avoir vu énormément de spectacles dans ma courte vie de mélomane, je vous le jure que Misteur Valaire n’a rien à envier aux artistes internationaux. J’imaginerais d’ailleurs une soirée où Robyn, Django Django et Breton feraient un gros jam avec les gars. Le groupe quittera bientôt la Belle Province pour une série de spectacles en sol européen, alors hâtez-vous pour les spectacles au Métropolis (13 septembre) ainsi qu’à l’Impérial (14 septembre).

Rock Forest

Petite critique brève pour Rock Forest, qui agissait à titre de première partie du spectacle. Le groupe n’est malheureusement pas parvenu à combler mes attentes face à leur performance, qui manquait possiblement de rodage, mais surtout de punch. Moi qui aime tellement La drogue en moi, je pensais que la version live musique me pognerait dans le ventre, mais non. Peut-être que le son y joue pour beaucoup dans mon appréciation du spectacle, car la voix du chanteur prenait trop le dessus sur la musique même, qui est si efficace sur disque. Le disque est très bon, ne suffit plus qu’à traduire leur électro-rock en une performance fulgurante.

Pas encore de commentaire.

S.T.Y.L.E.S.

Stéphanie Chicoine

Un blog utilisant bangbangblog.com

À propos